CINEMATOGRAPHES

Phébus

La Société des Appareils Cinématographiques Phébus, pour l’exploitation des brevets J. Arnaud et F. Ballency est déjà cité en 1921. Son siège social est situé 43 rue Ferrari à Marseille. Elle est également mentionnée sous le nom d’Etablissements A. Durbec, F. Ballency et Cie.
Jean-Baptiste Arnaud est l’auteur du brevet FR 502.065, du 31/07/1919, pour un “support de lampe à incandescence à réglage universel s’adaptant aux lanternes de projection”. Frédéric Ballency, qui était distributeur des projecteurs Ernemman à Marseille en 1912, est, quant à lui, l’auteur de 6 brevets concernant la cinématographie, déposés entre 1919 et 1932.
Fin 1928, une Société Anonyme est en formation. Elle a pour objet “la fabrication, l’achat, la vente et la location d’appareils cinématographiques”. Le capital annoncé est de 2 millions de francs, en 20.000 actions de 100 francs sur lesquelles 7.000 doivent être attribuées, en rémunération d’apports, à MM. A. Durbec, F. Ballency, et A. Guis, fondateurs de la Société, qui doivent recevoir en outre 2.500 parts créées. Lorsque les actions sont émises en 1929, le capital de la Société des Appareils Cinématographiques Phébus, Ancien Etablissements A. Durbec, F. Ballency et Cie, est finalement de 1.400.000 francs (réduit à 350.000 francs en janvier 1935).
Sous le nom de "Phébus", la société commercialise aussi bien un dispositif d'éclairage à incandescence, qu'il est possible d'adapter à n'importe quel poste Pathé, Gaumont, Demaria ou Ernemann, que différents modèles de projecteurs destinés à l'Enseignement, la petite ou la grande Exploitation.

 

 

 

 

Plan du site | Contact | ©2008 cinematographes