CINEMATOGRAPHES

Mazo

Elie Xavier Mazo (1861 - ?), fabricant de lanternes de projection et éditeur de plaques, débute ses activités en 1892, au 8, boulevard Magenta à Paris. Il est le grand rival laïc de la Maison de la Bonne Presse et, comme elle, édite plusieurs revues consacrées à la projection : Ombre et Lumière (1895) et le Conférencier (1907).
Le Cinématographe apparaît dans ses catalogues dès 1896, mais les appareils commercialisés sous le nom de Mazo sont en fait fabriqués par d’autres maisons. On trouve ainsi dans les premiers catalogues la caméra Biokam d'Alfred Darling, le Mirographe de Reulos (sous le nom de Multigraphe), ou le Robuste de Bünzli & Continsouza.
Après la première guerre, Mazo, désormais situé 33, boulevard Saint-Martin, ne propose plus qu'un modèle de projecteur, destiné à l'enseignement ou à la petite exploitation. En février 1926, il cède son fonds de commerce à son fils, Gaston Xavier Mazo (1889 - 1980), qui poursuivra ses activités jusqu’au lendemain de la seconde guerre mondiale.

 

 

 

 

 

 

Plan du site | Contact | ©2008 cinematographes